Les Discus

Les Discus

L'AQUARIUM

 

L'aquarium

 

Le choix du volume de l'aquarium va conditionner toute la maintenance du discus.

Plus le volume sera important, mieux se fera l'équilibre du bac.

Il faut également prendre en compte lors de l'achat de votre bac, que les discus vivent en groupe.

Un groupe de discus se compose d'au moins cinq individus, et que l'on compte 50 à 70 litres d'eau par individus.

Un aquarium devant contenir des discus devra donc avoir un volume minimal de 300 litres réels.

 

Choisir son aquarium

 

Il existe dans le commerce spécialisé une large gamme de type d'aquarium, de la cuve nue en verre collé, au bac panoramique avec vitre bombée, etc.….

Lors de votre choix, il faudra prendre en compte :

 

-La place disponible pour installer votre bac.

Il faudra penser bien évidemment à l'emplacement définitif du bac, rien de plus stressant pour un poisson, comme pour le propriétaire du bac, de devoir tout vider, pour recommencer.

 

-Tenir compte du poids du bac, 1 litre d'eau pèse un kilogramme (le sol résistera-t-il ?).

Les normes, dans les constructions modernes, imposent une résistance au sol de 250kg au m², mais en est-il de même dans votre appartement ? Une consultation auprès de votre syndic, ou d'un architecte seront dans ce cas nécessaire.

Dans les anciennes habitations, mettre l'aquarium le long d'un mur porteur.

 

-Penser au support du bac.

Le beau buffet ancien de Tati Danièle semble solide, mais pourra t'il résister au poids d'un aquarium, et des éventuelles projections d'eau (attention au bois qui gonfle au contact de l'eau. Un plateau en bois situé sous le fond de l'aquarium va travailler au contact de l'eau et risque de ne plus être plane, ce qui peut provoquer une fissure du verre de l'aquarium !)

Le meuble de l'aquarium devra avoir une hauteur minimum d'un mètre, pour avoir une bonne vision du bac, et pour éviter un stress à nos poissons.

 

 -Eviter une lumière naturelle directe, éviter les sources de chaleur (radiateur, cheminée).

Une lumière directe apportera dans le temps des problèmes d'algues, et une source de chaleur directe provoquera des montées de température inadéquates à la maintenance de nos petites bêtes chéries

 

-Autres petits détails

Un aquarium a besoin d'électricité pour fonctionner, donc pensez à installer votre aquarium près d'une prise de courant..

Pensez également à une arrivée et une évacuation d'eau à proximité de votre bac. Les changements d'eau par les seaux deviendront assez vite fastidieux, et les éventuelles inondations provoqueront sûrement la colère de madame.

 

Choisir son matériel

 

Il n'y a pas d'économie à faire sur le matériel. Il faut toujours prendre du matériel de qualité des grandes marques.

 

-La filtration.

Suivant le système choisi, filtre à décantation intérieure ou extérieure, filtre extérieur, le filtre devra avoir une taille proportionnelle au volume du bac, en générale, 20% du volume du bac, et le filtre devra pouvoir filtrer l'eau 1,5 à 3 fois le volume horaire.


Les matériaux de filtration seront composés d'une partie filtration mécanique et d'une partie filtration biologique.

La filtration mécanique a pour rôle de retenir les particules en suspension. Il est composé de matériaux à larges trous, pour ne retenir que les grosses particules, (en générale, c'est un pain de mousse à grosses alvéoles qui est utilisé), et d'un matériau à  trous fins, (perlon ou pain de mousse à petite alvéoles).


La filtration biologique a pour rôle de dégrader les déchets, limiter les nitrate. Elles sont composé de matériaux très poreux comme les céramiques, pouzzolanes, bio balle, etc.….

 

-Le chauffage.

Nous ne trouvons, maintenant, dans le commerce, que des chauffages appelés « combiné ». Ils sont équipés d'une résistance et d'un thermostat.


Il faudra choisir un chauffage dont la température pourra être réglée jusqu'à une température de 35°C. Pour la puissance du chauffage, exprimée en watt, on considère qu'il faut prendre comme base un watt par litres d'eau

 

-L'éclairage


Pour le type d'éclairage à utiliser, c'est en fonction du type de bac désiré, (cuve nue, bac planté, bac avec seulement un décor fait de racines), et la hauteur d'eau du bac.

Il existe donc différents types d'éclairage, du traditionnel tube fluorescent jusqu'à la puissante lampe à décharge.

L'intensité lumineuse dans un aquarium sera donnée en fonction des besoins des plantes et du type d'aquarium choisi.

Eclairage très intense : 1 watt par litre d'eau

Eclairage intense : 1 watt pour 2 litres d'eau

Eclairage moyen : 1 watt pour 3 litres d'eau

Eclairage faible : 1 watt pour 4 litres d'eau

 

 

 

Installer son aquarium

 

Quel que soit le support pour lequel vous avez opté pour poser votre aquarium, il faudra impérativement qu'il soit de niveau.

Entre le support de votre aquarium et la cuve, on posera une plaque de polystyrène d'environ 2cm pour rattraper les éventuelles aspérités du support, ou le petit grain de sable qui se sera malicieusement glissé sous la cuve.

 

Après avoir mis en place la cuve sur son support, on contrôle à nouveau la planéité de l'ensemble. Il n'y a rien de plus  énervant que de constater, l'aquarium une fois rempli, que l'ensemble n'est pas de niveau.


-Installer le substrat.

 

Si vous avez opté pour un bac avec des plantes, il faudra installer le sable et éventuellement un sol enrichi.

Le substrat sera composé de sable de Loire avec une granulométrie de 1 à 3 mm. On pourra installer un sol  riche dans le cas d'un bac planté.

Le sable devra être impérativement rincé à l'eau claire.

Une fois le sable mis en place, les excédents d'eau seront retirés avec une éponge neuve.

                                       Un sol riche sous le sable

 

Ce sol sera composé, en volume, de 5 parts de véritable terre de Bruyère que vous trouverez dans les jardineries, une part de marne verte en poudre que l'on trouve dans les magasins de diététique et de 4 parts de sable de rivière.

 

Préparer vous-même votre sol en tamisant le tout dans un tamis de maçon (par exemple) et bien mélanger.

 

Lors de l'installation dans l'aquarium, mélangez-le bien puis mouillez-le.

Tasser le tout avec une planchette puis retirer l'excédant d'eau avec une éponge neuve.

Mettre un fin grillage en matière neutre, et recouvrir de sable de Loire bien lavé, et ne pas attendre pour mettre en eau le bac

-Installer le matériel

 

Mettre en place le chauffage, le système de filtration.

Bien regarder que tout soit bien accessible pour les interventions futures.

NE PAS METTRE SOUS TENSION LES APPAREILS ÉLECTRIQUES.

 

-Installer les plantes

Commencez par remplir votre bac sur une hauteur de 10cm.  Les plantes seront rincées à l'eau tiède, les feuilles abîmées, retiré.

Commencer par planter l'arrière, pour revenir sur le devant du bac.

 

-Installer le décor

Si vous avez opté pour la mise en place de pierres et branchages, ceux-ci auront été rincés et brossés sous l'eau claire, les racines ébouillantées.

Les pierres ne devront pas contenir de calcaire, faire un contrôle avec un peu d'acide chlorhydrique ou par défaut du vinaigre. Si ça mousse, c'est que la roche est calcaire, ne pas l'utiliser.

Faire un décor sobre, les discus ayant la fâcheuse habitude de se cacher, surtout lorsqu'ils ne sont pas en forme, ou lorsqu'ils sont malades.

 

-Remplir le bac.

Finir de remplir l'aquarium.

Petite astuce ; diriger le jet de l'eau dans un bol qui sera posé dans une assiette pour éviter de remuer le substrat, et déraciner les plantes.

L'eau devra être tempérée, ne pas oublier que les plantes aussi, sont des êtres vivants qui réagissent très mal à la différence de température

 

-Mettre les appareils électriques sous tentions

 

Maintenant que l'aquarium est rempli, nous pouvons brancher les appareils électriques.

Commencez par la filtration, puis le chauffage.

Contrôler que tout est bien en place, que le rejet de la pompe soit dirigé légèrement à la surface pour permette les échanges gazeux.

 

Maintenant que tout est en place, que tout fonctionne correctement, que la température du bac est bonne, il est temps de faire preuve de patience, car il faudra laisser le temps au cycle de l'azote de se mettre en place, et aux bactéries le temps de coloniser le filtre.

Pour aider à une meilleure colonisation des bactéries, il est conseillé d'introduire une moule hachée par 100 litres d'eau.

Surveiller la montée de nitrites, et dans quatre semaines, vous pourrez introduire vos premiers poissons.

 

Petite explication simplifié :

Lorsque l'on démarre un nouvel aquarium, il faut attendre après la monté de nitrite que celle-ci revienne à zéro avant d'introduire nos pensionnaires. Il va donc avoir un cycle bactériologique, transformation des déchets en ammonium ou ammoniac, puis en nitrite et enfin en nitrate qui est sensé être absorbé par les plantes qui les transforment en azote.

Si  les bactéries se contentent  des quelques déchets éventuels se trouvant au démarrage de l'aquarium, la souche bactérienne ne sera pas assez importante, et lorsque l'on introduira nos poissons, devant sur surcroît de déchets, on se retrouvera à nouveau devant un nouveau cycle, et une nouvel monté de nitrite. (C'est le pourquoi des moules, faire une bonne souche bactériennes)

 




26/07/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres